Foire aux questions

USF aide les pays du monde en développement à améliorer la qualité de leurs établissements d’enseignement supérieur.
Notre objectif est d’aider ces pays à former leurs propres spécialistes et professionnels et à être en mesure de faire la recherche nécessaire à chacun pour améliorer la vie de leurs citoyens.
La qualité de l’enseignement primaire et des services de santé repose sur des enseignants et des travailleurs de la santé compétents et sur de bons administrateurs, capables de diriger les écoles et les services de santé. Les pays en développement ont justement besoin de bons établissements d’enseignement supérieur pour former ces professionnels.
Nous travaillons uniquement avec les pays classés aux paliers inférieur et intermédiaire de l’indice de développement du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et à l’indice de la pauvreté multidimensionnel (IPM) 2016 du PNUD. Au total, 115 pays sont classés. Notre choix se justifie par le fait que ces pays sont ceux qui ont le plus besoin d’aide.
Presque tous ont un établissement d’enseignement supérieur.
Nous travaillons principalement en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud Est, mais nous avons également réalisé des projets en Amérique du Sud, en Asie centrale, dans les Caraïbes et en Europe de l’Est.
Les autorités de ces établissements ont communiqué avec nous pour demander notre aide ou le projet nous a été suggéré par le Réseau USF d’universités canadiennes.
Les universités de notre Réseau ont fait connaître USF à ces établissements, ou ces derniers nous ont trouvés grâce à notre site Web et au bouche-à-oreille. Nous ne faisons jamais la promotion de nos services dans le monde en développement.
Nos ressources sont limitées et nous serions incapables de répondre à la demande. Il existe des milliers d’établissements d’enseignement supérieur dans les pays inscrits aux index du PNUD, et chacun compte des départements, des écoles, des facultés et des services administratifs qui pourraient avoir besoin de notre aide. La demande potentielle est illimitée et déborde de loin notre capacité financière actuelle.
Chaque établissement qui communique avec nous est invité à décrire sur notre formulaire l’aide dont il a besoin, les activités auxquelles il souhaite nous associer, les résultats et les effets attendus et la contribution financière qu’il est prêt à fournir.
L’établissement doit répondre à plusieurs critères. Il doit être homologué dans son pays par une autorité nationale. Il doit être un organisme sans but lucratif. Le projet doit avoir l’aval de la direction de l’établissement. Il doit y avoir, dans l’établissement, des personnes ou entités intéressées à la réalisation du projet et prêtes à en faciliter les activités. Nous vérifions en outre si l’établissement peut financer le projet dans une certaine mesure. En effet, presque tous nos établissements partenaires du monde en développement offrent l’hébergement aux bénévoles d’USF qui participent à la réalisation du projet. Certains leur procurent également une allocation couvrant leurs dépenses sur place. D’autres paient aussi les billets d’avion. Toutefois, USF ne refuserait pas nécessairement un partenariat avec une université du monde en développement parce qu’elle n’a pas les moyens de contribuer aux frais.
USF fournit son aide dans tous les secteurs d’activité d’une université, c’est-à dire : enseignement de toutes les disciplines, recherche, administration, services techniques et administratifs, relations extérieures, structure organisationnelle, systèmes de gestion et planification stratégique. C’est à nos partenaires de déterminer en quoi ils ont besoin d’aide.
USF travaille à consolider et à pérenniser la capacité des pays pauvres en matière d’enseignement supérieur au lieu d’y parachuter une antenne d’université étrangère ou d’exporter les plus brillants étudiants des pays en question pour qu’ils poursuivent leurs études à l’étranger. Par ailleurs, notre fonctionnement est très rentable, puisque nos projets sont financés en partie par nos partenaires du monde en développement et sont réalisés par des bénévoles, donc des gens qui ne sont pas rémunérés. En outre, nos partenaires d’outre-mer participent pleinement aux projets. Ils les créent, prennent part à leur conception et contribuent à leur réalisation sur les plans logistique et financier. Les projets leur appartiennent. USF est là pour aider seulement.
Le premier degré de réussite d’un projet d’USF est celui des résultats, sur lesquels nos bénévoles et nos partenaires ont une incidence directe. Par exemple, si le partenaire du monde en développement précise que l’un des résultats attendus du projet est l’offre d’un nouveau programme dans un département, le ou les bénévoles dépêchés sur place travaillent avec le département à la création de ce nouveau programme. À la conclusion du projet, le bénévole précise dans son rapport que le programme a été mis sur pied. L’étape suivante, qui dépend de l’université partenaire, consiste à mettre le programme en œuvre. Nous assurons un suivi pour déterminer si le nouveau programme sert vraiment.
L’incidence des projets d’USF ne se fait pas intégralement sentir sur-le-champ, mais au terme de quelques décennies, à mesure que les programmes universitaires que nous avons contribué à améliorer permettent à un plus grand nombre de citoyens de se former et de former ou d’éduquer d’autres personnes à leur tour, de sorte que les effets se répercutent au fil des générations. Il est forcément difficile de suivre et de mesurer ces effets. Dans certains cas, toutefois, nous disposons d’indicateurs, p. ex., l’augmentation du nombre de travailleurs de la santé dans les régions rurales pauvres ou l’amélioration de la formation des enseignants affectés dans les régions rurales et les quartiers pauvres des villes.

Le travail avec Universitaires sans frontières

Nos projets nous sont proposés directement par les établissements d’enseignement supérieur du monde en développement ou des universitaires des établissements membres du Réseau USF. Si votre université n’est pas membre du Réseau USF, vous pouvez agir comme intermédiaire auprès de l’établissement avec lequel vous travaillez. Pour ce faire, veuillez envoyer une description du projet à Greg Moran, directeur exécutif d’USF. S’il correspond à la mission d’USF, Greg vous invitera à mettre USF en contact avec votre interlocuteur de l’établissement du monde en développement avec lequel vous travaillez, puis enverra un formulaire de projet à cette personne.
Si vous êtes rattaché à une université membre du Réseau USF, vous pouvez soumettre une proposition concernant le projet auquel vous participez en réponse à l’appel de propositions d’USF. Pour en savoir davantage sur les appels de propositions, veuillez communiquer avec Corrie Young, directrice générale associée d’USF.
USF collabore avec des partenaires du monde en développement pour rédiger les descriptions de travail correspondant aux activités qu’il faut mener à bien. Ces descriptions sont ensuite envoyées aux universités membres de notre Réseau (voir ci dessous « Réseau d’universités »). S’il n’y a aucun candidat dont les compétences correspondent aux descriptions, celles-ci sont envoyées à nos représentants pour diffusion. USF a des représentants dans 65 universités canadiennes. Nous avons également une liste de bénévoles potentiels, parmi lesquels nous cherchons des candidats dont le profil est pertinent. USF fait une première sélection et envoie la liste des candidats retenus à l’établissement partenaire, qui prend la décision finale. Il arrive aussi que les établissements partenaires nomment une ou un bénévole en particulier dans leur proposition de projet.
Cliquez sur l’onglet « Bénévolat » sur notre site Web et consultez la liste des qualifications requises. Si votre profil correspond, remplissez le bref formulaire de candidature sur cette même page et envoyez-le, accompagné de votre CV, à l’adresse [email protected].
Les postes sont affichés sur notre site Web, sous l’onglet « Nouvelles ».
Les qualifications attendues des bénévoles dépendent de la nature des projets. Certains de nos projets exigent des professionnels qui ne sont pas des universitaires.
Vous pouvez aider USF de diverses façons; tout dépend de votre domaine de spécialité. Envoyez votre CV à Greg Moran, directeur exécutif, ainsi qu’une lettre d’accompagnement expliquant votre intérêt pour le travail avec USF.
Nous apprécions la contribution des étudiants, sous diverses formes. Pour les postes de stagiaires, nous choisissons en priorité les étudiants des établissements membres du Réseau d’USF. Il est tout de même possible de devenir stagiaires à USF si votre établissement n’est pas membre du Réseau. Veuillez envoyer votre CV à Greg Moran, directeur exécutif, avec une lettre d’accompagnement expliquant votre intérêt pour le travail avec USF.

Le Réseau d’universités et les sections étudiantes d’USF

Les universités du Réseau USF paient une cotisation annuelle modeste en contrepartie de plusieurs avantages, dont la considération prioritaire de leurs candidats comme bénévoles des projets d’USF, la considération en priorité des projets qu’elles proposent à USF et l’admissibilité à la création de sections étudiantes ainsi qu’à l’accueil des activités d’USF. Nous réunissions de temps à autre les représentants des universités membres du Réseau et le nom des universités figure sur le site Web d’USF.
TLe Réseau USF n’accueille que les établissements canadiens membres de l’association Universités Canada. Si votre université répond à ce critère, parlez d’USF et du Réseau à la personne responsable des relations internationales et, si elle manifeste son intérêt, invitez-la à communiquer avec Dominique Van de Maele, gestionnaire du Réseau.
Si votre université est membre du Réseau USF, communiquez avec Dominique, qui vous mettra en relation avec l’interlocuteur du Réseau dans votre établissement. Vous pourrez discuter avec cette personne de la création d’une section étudiante. Si votre université ne fait pas partie du Réseau, voir la réponse à la question ci dessus.

Dons

Veuillez cliquer ici puis cliquez sur l’onglet « Dons ».
Il est possible de le faire en effet. Il suffit d’indiquer sur votre chèque le nom de la région ou du projet auquel vous voulez que votre don soit affecté. Vous pouvez aussi le faire si vous contribuez par l’intermédiaire de CanaDons.
Veuillez communiquer avec Elizabeth Gagne pour lui expliquer la situation.

Questions diverses

USF fonctionne avec un bureau virtuel, mais nous avons des associés un peu partout dans le monde. Nous pourrons éventuellement organiser une rencontre, selon l’endroit où vous êtes et vos motifs. Veuillez envoyer votre demande à l’adresse [email protected].