articles

Article about AWB’s work with African Institute for Mathematical Sciences

3 men standing in front of a bookshelfAnglais seulement.

AIMS works with partners to develop environmental policy – October 13

“The African Institute for Mathematical Sciences (AIMS) initiated a project to develop a comprehensive environmental policy for the AIMS network. AIMS acknowledges the importance of protecting environmental values as part of the global community. This project was developed with the assistance of Academics Without Borders and the University of Calgary.” “…Professor Getachew Assefa from the University of Calgary, working as an AWB volunteer on the project, donated his time and talent to assist AIMS in developing its first environmental policy.”

Read the full AIMS article here.

En savoir plus

AWB’s Executive Director participates in panel at Carleton University

Anglais seulement.

Greg Moran, Executive Director of AWB, participated in a panel of experts on the topic of internationalization at a Sept. 9, 2019 event to support strategic planning at Carleton University. Carleton posted an article about the event on its website – read “Strategic Planning Speaker Series Explores a Global Perspective” here!

En savoir plus

Brock volunteers enhancing education across the globe

Brock Faculty of Education Instructor Mary Katherine Rose

Anglais seulement.

“Through an international partnership, members of the Brock community have been busy travelling the world offering their expertise to developing nations.

A handful of volunteers have taken advantage of the University’s connection to Academics Without Borders (AWB), a non-governmental, Canadian organization of which Brock International Services has been a member since 2016. With success stories now under its belt, the University is hopeful more participants will soon follow.

Among the helping hands that have travelled abroad is Faculty of Education Instructor Mary Katherine Rose (MEd ’06), whose lifelong passion for global health and education drew her to AWB.”

Read more of this article about our recent volunteers from Brock University.

En savoir plus

Centennial College devient le premier collège du Réseau d’USF

Universitaires sans frontières accueille le premier collège de son Réseau d’établissements d’enseignement postsecondaire canadiens. Le Collège Centennial rejoint ainsi 18 universités canadiennes vouées à l’édification d’un monde meilleur pour tous.

Le Réseau d’USF – formé d’universités et de collèges canadiens contribuant au développement mondial – est un regroupement d’établissements d’enseignement postsecondaire canadiens qui participent à la mission d’USF, soit travailler avec des universitaires bénévoles pour aider les pays en développement à renforcer les capacités de leurs établissements homologues afin de stimuler le développement endogène et d’améliorer les conditions de vie dans le monde.

Selon Greg Moran, directeur exécutif d’USF, « le Collège Centennial est un réel atout pour le Réseau d’Universitaires sans frontières ». « Quel plaisir d’accueillir comme premier collège ou institut polytechnique du Réseau un établissement investi de longue date dans des collaborations internationales couronnées de succès! »

« Les universités et collèges du Canada forment l’un des systèmes d’enseignement postsecondaire les plus solides et les plus réputés au monde », souligne Greg. « Grâce à USF, leurs homologues des pays à revenu faible ou moyen peuvent maintenant bénéficier de l’expertise et des connaissances plus que nécessaires de spécialistes bénévoles qui représentent tout l’éventail de ces remarquables établissements. »

En se joignant au Réseau, Centennial procure à ses professeurs la possibilité de proposer des projets qu’USF les aidera à réaliser avec des établissements partenaires du monde en développement. Ses professeurs profiteront également des partenariats qu’USF entretient déjà avec des établissements et des pays de toutes les régions du globe.

« Notre collège est résolument tourné vers l’international et c’est pourquoi nous sommes ravis de nous joindre à Universitaires sans frontières pour contribuer à l’amélioration des établissements d’enseignement des nations en développement », explique Ann Buller, présidente-directrice générale du Collège Centennial. « Notre philosophie est de transformer les vies et les communautés par l’apprentissage. Concrétiser cet engagement dans le monde en développement va donc pratiquement de soi. »

L’appartenance au Réseau donnera plus de visibilité au travail de Centennial, qui aura d’ailleurs accès à de nouvelles ressources pour poursuivre et coordonner son travail. Centennial et USF sont impatients de changer des vies, au Canada et ailleurs, en renforçant les capacités des établissements d’enseignement postsecondaire du monde en développement.


Qu’est-ce qu’Universitaires sans frontières?
USF est une organisation canadienne sans but lucratif qui travaille avec les universités des pays les plus défavorisés du monde, qu’elle aide à renforcer leur capacité de former les professionnels et les leaders dont ils ont besoin pour doter leur société de la durabilité à laquelle elles aspirent à juste titre. Pour ce faire, USF envoie des professionnels et des universitaires qui donnent leur temps pour réaliser des projets élaborés par les universités partenaires, qui visent donc les besoins les plus pressants des communautés locales.

Portrait du Collège Centennial
Créé en 1966, le Collège Centennial sert la zone est de la grande région de Toronto avec cinq campus et deux antennes. Il est reconnu pour l’exemplarité de son enseignement, le caractère novateur de ses programmes et ses nombreux partenariats. Le collège accueille chaque année 24 000 étudiants à temps plein et 20 000 à temps partiel, et est reconnu parmi les collèges publics du Canada pour la diversité de sa clientèle. Centennial offre plus de 250 programmes menant à un diplôme, un grade ou un certificat, en commerce, services à la communauté et aux consommateurs, technologie industrielle, soins de santé, arts médiatiques et transport.

En savoir plus

How international faculty projects can change lives at home and abroad

Scene of a hill with shacks and a man holding a containerAnglais seulement.

“In a remote area of Nepal, an eight-year-old boy is carried into a tiny hospital by his grandparents. The boy has fallen from a height and sustained a complex fracture in his elbow. Treating the injury will require resetting and stabilizing bones, but this involves a specialized surgery and medical hardware not available to the only doctor in the area, whose hospital is hours away from the nearest city or specialist. Worse yet, the boy’s circulation has been impeded by the fracture, and without treatment, he will lose the use of his hand and forearm.

The doctor does what he can to set the bones and stabilize them, which he does by sedating the boy himself (there are no anesthesiologists where he works), setting the bones, and stabilizing the fracture with metal wiring, all while taking direction from an open textbook.

Incredibly, the surgery is a success. The boy will make a full recovery.

A week after the operation, Professor Karl Stobbe at McMaster University looks over post-operation x-rays from the case. Glancing over his shoulder, his colleague, an orthopedic surgeon, remarks, “That’s honestly as good a job as I could’ve done.”

It’s an incredible feat of medical resilience and resourcefulness that Stobbe says he has witnessed many times. For the past three years, Stobbe has been working with Nepal’s Patan Academy of Health Sciences to build the country’s capacity to train doctors for practice in rural areas, an effort that will have an enormous impact on the wellbeing of those living in these areas.”

Read more of this article about the work of AWB in Academica’s Today’s Top Ten in Higher Ed on March 27, 2019.

En savoir plus

For a country to develop, so must its post-secondary institutions

Anglais seulement.

“Higher education advocates across Canada and beyond will often claim that academics make an enormous impact on the world beyond the ivory tower, but skeptics are often quick to ask, “How, exactly?” Advocates might then point to social benefits such as advancements in medical technology or the fostering of an engaged democratic citizenry, but another benefit that they might wish to highlight is the impact that higher education is having in developing countries that are looking to build healthier, wealthier, and more just societies for all.

For Corrie Young, Associate Executive Director for Academics Without Borders, there are countless instances in which post-secondary institutions serve as a key vehicle for global development. ‘Take rapid urbanization happening in many countries’ says Young. ‘You need to think about how governments at multiple levels are going to try and address the challenges that come with a shift like that. First, you have to design and perform research that gives you accurate information on what is actually happening, then you need the expertise to turn that research into effective policy.'”

Read more of this article about the importance of AWB’s work in Academica’s Today’s Top Ten in Higher Ed on February 25, 2019.

En savoir plus

The global problems that only academics can solve

Anglais seulement.

“The greatest challenges of the 21st century will be global in nature, and so too will be the solutions. Fortunately, a growing group of academic experts based at institutions across Canada is collaborating with international partners around the world to build the capacity to solve these challenges.

These efforts have already had an enormous impact across the globe over the past decade, from building family medicine capacity in Guyana to creating a unified national university system in Rwanda, from designing programming on environmental governance in Tanzania to creating new opportunities for students with disabilities in Indonesia.”

Read more of this article about the importance of AWB’s work in Academica’s Today’s Top Ten in Higher Ed on February 13, 2019.

En savoir plus

Le point sur le colloque

Man and woman sitting in armchairs on a stage

Greg Moran et Louise Fréchette

Voici un mois, déjà, qu’a pris fin le colloque Construire un monde meilleur par-delà les frontières, mais nous sommes encore animés par l’énergie de cette expérience.

L’activité, organisée par Universitaires sans frontières, a réuni à Montréal des gens remarquables, du Canada et d’ailleurs, pour plus de deux jours de conversations stimulantes sur le rôle des universités et des collèges du Canada dans le développement international. C’est un succès à tous égards! (Voyez les photos.)

Le colloque n’aurait pas été possible sans la générosité et le rayonnement d’Academica Group, notre partenaire, et sans le soutien de Navitas, notre partenaire fondateur, de toutes les personnes qui nous appuient au Canada, du Conseil de recherches en sciences humaines (CSRH), du Centre de recherches pour le développement international (CRDI) ainsi que d’un donateur anonyme.

Nous avons eu l’honneur d’entendre une gamme de conférenciers d’exception et des conversations libres, riches et fascinantes avec Louise Fréchette, anciennement ambassadrice du Canada aux Nations Unies et première vice-secrétaire générale de l’ONU, de même qu’avec Roméo Essou, vice-président et agent principal des programmes, qui a résumé le travail innovant de l’African Institute for Mathematical Sciences (institut africain des sciences mathématiques). Ajoutons encore des leaders de l’éducation venus de Colombie, d’Indonésie, du Kenya et de Malaisie ainsi que de nombreux collèges et universités canadiens.

2 women and 3 men sitting at table on stage

Des représentants des cinq principaux organismes de financement du Canada

Quel exploit, aussi, que de réunir des représentants des cinq principaux organismes de financement du Canada – Affaires mondiales Canada, Grands défis Canada, le CRDI, la Fondation MasterCard et le CRSH – pour parler de leur rôle dans la promotion du développement international.

Les collèges et universités du Canada ainsi que du Cambodge, du Ghana, de l’Ouganda, de la Tanzanie, du Kenya et du Pakistan ont présenté une riche palette d’ateliers.

Le colloque a montré la diversité et l’efficacité des moyens adoptés par les collèges et les universités du Canada, ainsi que leur personnel, en vue de sociétés plus saines, plus prospères et plus stables dans les régions les moins favorisées du globe. C’est dans ce cadre que s’inscrit l’action d’USF. Les participants n’ont pas hésité à revenir sur les erreurs et les difficultés, tout en montrant la voie vers des démarches plus progressives de partenariats avec nos collègues d’autres parties du monde.

Woman and man seated at table, woman speaking into microphone

Nathalie Charpak et Alex Awiti

Le colloque de Montréal a consolidé la position d’Universitaires sans frontières dans la sphère du développement international, non seulement par son rôle de premier plan dans la réalisation de projets concrets à l’appui de l’enseignement supérieur dans le monde en développement, mais comme rassembleur de tous ceux qui sont déterminés à bâtir un monde meilleur par-delà les frontières.

Le prochain colloque aura lieu en 2020. Nous accueillerons avec plaisir vos suggestions sur le thème, la date, le lieu et tout autre aspect de cette prochaine rencontre.


Greg Moran est le directeur exécutif d’Universitaires sans frontières.

En savoir plus

Canada’s academic community takes on the world

Anglais seulement.

Many highways going in different directions“In an age where many nations are turning inward, it’s more important than ever to reach across borders and build a better world. It’s with this mission in mind that a growing number of influential CEOs and post-secondary leaders are re-envisioning their goals to embrace the world’s most pressing challenges.”

Read more of this article featured in Academica’s Today’s Top Ten in Higher Ed on September 5, 2018.

En savoir plus

How colleges and institutes are building Canada’s brand and a better world

Anglais seulement.

Canadian flag flying on a flag poleMany Canadians are familiar with the essential work that colleges and institutes do in providing vocational training to support the demands of the labour market, but fewer might know about how these same schools are changing lives around the world through international partnerships. Over the past 40 years, Canada’s colleges and institutes have engaged in over 700 international projects to build a better world for all.

Read more of this article featured in Academica’s Today’s Top Ten in Higher Ed on September 18, 2018.

En savoir plus